Site Overlay

OUEST FRANCE : Municipales 2020. Un collectif se crée pour monter une deuxième liste à Bonchamp-lès-Laval

https://www.ouest-france.fr/elections/municipales/municipales-2020-un-collectif-se-cree-pour-monter-une-deuxieme-liste-bonchamp-les-laval-6647473

À Bonchamp-lès-Laval (Mayenne), un collectif se crée pour monter une deuxième liste à l’occasion des élections municipales de mars 2020.

De gauche à droite : Christelle Salvador-Ruiz, 48 ans adjointe-administratif ; Mathieu Perthue, 33 ans, webmaster ; Stéphanie Reuzé, 42 ans, infirmière ; Michel Perrier, 64 ans, retraité ; Christian Jamard, 51 ans, responsable qualité ; Caroline Legoff, 44 ans, ingénieur ; Hugo Fernandez, 17 ans, lycéen.
De gauche à droite : Christelle Salvador-Ruiz, 48 ans adjointe-administratif ; Mathieu Perthue, 33 ans, webmaster ; Stéphanie Reuzé, 42 ans, infirmière ; Michel Perrier, 64 ans, retraité ; Christian Jamard, 51 ans, responsable qualité ; Caroline Legoff, 44 ans, ingénieur ; Hugo Fernandez, 17 ans, lycéen. | OUEST-FRANCE

Michel Perrier, ancien conseiller régional Europe Écologie – les Verts aimerait lancer une deuxième liste en mars 2020 à Bonchamp-lès-Laval (Mayenne), à l’occasion des municipales. « Nous sommes au mode de réflexion et de construction. C’est un projet collectif et citoyen », présente l’élu, qui fait partie des quatre actuels conseillers municipaux d’opposition.

Ce collectif baptisé « Bonchamp ensemble » accueille des gens « ouverts à toutes les valeurs de démocratie participative ». Plusieurs réflexions mûrissent sur la rénovation du centre-bourg avec des écoconstructions passives ou d’un espace convivial entre la Grange et la Place de l’Église après la démolition de l’ancien restaurant.

« Une brasserie moderne dans le centre-bourg »

Michel Perrier précise : « Nous voulons augmenter les commerces du centre-bourg, en accueillant par exemple une brasserie moderne. »

Bonchamp, 3e ville de Laval Agglomération est en forte progression et a besoin d’infrastructures routières et de transports urbains plus fréquents selon les membres du collectif.

Hugo, 18 ans en mars 2020, incarne cette volonté écologiste. Lycéen en terminale à Ambroise-Paré à Laval, il fait partie du mouvement des jeunes pour le climat. « J’aimerais une prise de conscience importante de l’écologie. J’aimerais revégétaliser les espaces de convivialité pour un même souci : diminuer l’impact du réchauffement de la planète. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *