Des immeubles qui font parler…

Comme annoncé, la Mairie a organisé une réunion ouverte aux habitants à propos du réaménagement du centre-ville. Une centaine de personnes y ont participé.

Le Maire, avec plusieurs adjoints (Josiane CORMIER, Michel TRIQUET et Jacques PELLOQUIN) présente les projets de la commune. Il y a eu de nombreuses évolutions depuis 2016, et il est cohérent, comme nous l’avions demandé, de faire le point…

L’immeuble Mayenne-Habitat

Lors du conseil de mai dernier, la commune a vendu à Mayenne Habitat une emprise foncière de 950 m2 pour construire un immeuble dont le rez de chaussée sera acheté par la commune afin de créer « une maison de la petite enfance », un équipement public attendu. Les deux premiers étages seront composés de logements sociaux, à destination notamment des seniors qui pourront bénéficier d’une partie des services de la Résidence Les Rosiers. Les appartements du dernier, avec des terrasses importantes, seront, sans doute, proposés à la vente. La convention entre la commune et cet organisme n’est pas encore établi.

L’immeuble de Mayenne Habitat (rez-de-chaussée petite enfance) projeté lors de la soirée.

La structure et le style de cet immeuble font, semble-t-il, l’unanimité des présents. Le seul problème évoqué est la sortie du parking souterrain sur la rue du Maine, mais, selon le Maire, il n’est pas possible de faire autrement vue l’ampleur des réseaux existants dans cette zone.

Les immeubles PROCIVIS

Lors de la dernière commission urbanisme et du conseil municipal « privé », nous avions relevé le caractère « mastoc » de ces immeubles : bâtiments importants, attiques sans guère de retrait, sous-sol apparent pour l’un des deux, … Une dizaine de jours ont suffit à l’architecte pour prendre en compte, au moins partiellement, ces demandes.

Le projet des deux immeubles Procivis

Il n’empêche que ces immeubles restent bien massifs, chacun peut le constater avec cette projection (reprise à PROCIVIS par Ouest France), une vue du bar-tabac Le Central.

Le premier est long pour un centre-ville, et ils sont tous les deux très hauts ! Vue de la pharmacie, le deuxième a quasiment 4 étages avec un sous-sol presque complètement découvert.

Nous souhaitons que ce projet soit amélioré. Depuis la réunion, nous avons eu des retours de Bonchampois qui le souhaitent aussi…

Au rez de chaussée du premier bâtiment, 4 cellules commerciales sont prévues pour un total de 330 m². Le Maire a précisé que les commerçants bonchampois seront prioritaires, mais si des contacts existent, aujourd’hui rien n’est encore signé.

Les représentants de PROCIVIS indiquent que la commercialisation débutera dès novembre pour une livraison au 2ème trimestre 2024. Pour les appartements, la vente est prévue autour de 2 700 à 3 000 € TTC le m².

Le centre-ville

En plus des diaporamas des promoteurs immobiliers, le Maire rappelle aussi notamment la création de la voie douce derrière ces immeubles (elle permettra de relier la mairie aux Angenoises) et une percée piétonnière vers l’impasse d’Anjou.

Le maire a donné des informations sur les projets entourant ces futurs immeubles (voies, …) qui restent ouverts à discussion.

Beaucoup d’informations sont données, et il n’est pas toujours facile pour un participant d’y revenir précisément. Néanmoins beaucoup de questions sont posées par des habitants : Quels commerces ? Quelle place pour la végétation en centre-ville ? Quelle restauration de la grange existante et pour quelle animation ? Quelle place pour le marché hebdomadaire ? Quelle circulation dans cette zone ? L’emplacement des parkings ? Quid des vélos ? Les toilettes publiques ? Quel avenir pour l’actuelle zone 20, où de nombreux piétons osent difficilement traverser la rue du Maine (alors qu’ils sont prioritaires) ? …

A ce stade, le Maire indique que les décisions ne sont pas prises, que des «améliorations» sont en réflexion, et se dit ouvert «à la discussion» sur tous ces sujets.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.