La gestion de l’eau retourne à la SAUR

Nadège Davoust, vice-présidente de Laval-Agglomération en charge de l’eau et de l’assainissement

Le Courrier de la Mayenne a publié jeudi 3 mars 2022 un article d’explication bienvenu sur le changement de prestataire de service public pour l’eau et l’assainissement sur notre commune depuis le 1er janvier. En voici une reproduction, suivie de notre analyse sur la question de l’évolution des prix.

Courrier de la Mayenne du jeudi 3 mars 2022 : L’Est de l’agglomération repasse à la Saur pour l’eau

Gérés par Veolia depuis 2016 autour d’Argentré et depuis 2019 autour de Louverné, l’eau potable et l’assainissement sont revenus à la Saur depuis le 1er janvier. Explications.

Depuis la loi NOTRe de 2015, qui confie la gestion de l’eau aux agglomérations, les contrats bougent sur Laval-Agglo. Ainsi le syndicat d’eau d’Argentré-Sud passait de la Saur à Veolia en 2016 et il repasse aujourd’hui dans le giron de la Saur. Plusieurs explications à cela.

Tout d’abord, la volonté à terme d’unifier les 34 communes de l’agglomération à la fois en termes de tarifs mais également en gestion des abonnements. « A partir de 2026, tous les foyers des 34 communes devraient avoir pour seul interlocuteur le service des eaux de Laval-Agglomération » explique Nadège Davoust, vice-présidente en charge de l’eau et de l’assainissement. Cela ne signifie pas que les aspects techniques ne continueront pas d’être confiés en partie à des sociétés telles que Suez ou la Saur mais il n’y aura plus, pour les utilisateurs, à gérer de changement de prestataires lors des passages de marché comme cela est le cas cette année. « Il est vrai que beaucoup de consommateurs ont été surpris de recevoir un courrier de la Saur il y a un mois » reconnaît la vice-présidente « et surtout un formulaire d’abonnement. » L’eau continuant de couler au robinet comme si de rien n’était, beaucoup d’ex-abonnés de Veolia n’ont pas compris qu’ils devaient désormais s’enregistrer auprès de la Saur. « En effet, avec le règlement européen sur la protection des données, la nouvelle entreprise ne pouvait pas récupérer le fichier client de Veolia. » Une explication qui ne figurait pas sur le courrier reçu et qui a parfois suscité la méfiance, notamment sur la question de l’évolution des tarifs. « Pas d’inquiétude de ce côté » rassure d’emblée Nadège Davoust, « les prix sont votés chaque année par le conseil communautaire de Laval-Agglomération, sur proposition du conseil d’exploitation. » L’entreprise n’intervient pas dans la détermination des prix de l’eau et de l’assainissement. Les tarifs évoluent depuis 2015, l’objectif étant une convergence à terme, afin que tous les usagers paient le même prix pour leur eau et leur assainissement sur les 34 communes d’ici quelques années. Parmi les autres objectifs : « introduire un volet social et environnemental dans la facturation.« 

Le changement de prestataire change finalement peu de choses pour les habitants concernés car la Saur a récupéré une grande partie du personnel et les installations restent inchangées. Seuls, la relève des compteurs, celle-ci sera manuelle et l’interlocuteur clientèle changent: Veolia avaient des bureaux d’accueil à Bonchamp, ceux de la Saur seront au Bourgneuf-la-Forêt. « Plusieurs consommateurs en questionnement sur le nouveau prestataire ont eu du mal à le joindre et se sont rabattus vers les mairies » constate l’élue en charge du dossier, « mais nous avons retravaillé avec la Saur pour que tout cela rentre dans l’ordre rapidement.« 

Les foyers qui ont reçu un courrier de la Saur avec un formulaire d’abonnement peuvent donc le remplir sans inquiétude. Il s’agit bien d’une simple formalité administrative indispensable, même si l’information ne coulait pas forcément de source dans le courrier reçu… » Fin de l’article

Qu’en est-il du prix ?

Le tarif eau et assainissement de l’ex-SIAEP était le plus élevé de l’agglomération lavalloise, nous avons voulu vérifier que, conformément aux engagements prix, il baisse progressivement pour les consommateurs bonchampois.

Pour un foyer qui consomme 60m3/an, voilà les tarifs HT comparés entre les tarifs Véolia 2021 et Saur 2022 (les deux ont été décidés par le conseil communautaire) :

Ainsi, pour 60 m3 de consommation annuelle, la baisse est d’environ 8,50 € HT. Ce n’est pas énorme, mais dans cette période d’inflation, il faut s’en féliciter. Cependant la facture des usagers comprend aussi différentes taxes de l’Agence de l’Eau, et du département, et celles-ci continuent à évoluer à la hausse…

A noter aussi la baisse du coût de l’abonnement la création bienvenue d’un barême spécifique pour les premiers 40 m3 consommés. Cette tarification permet de réduire la facture des petits consommateurs, la différence reste toutefois peu importante entre les 40 premiers m3 et les suivants.

Certes les évolutions sont lentes, mais elles vont dans le bon sens. Dommage que le SIAEP ait toujours refusé de se rapprocher de la ville de Laval dans la période précédente, et que seule l’obligation législative ait permis d’avancer.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.