Conseil municipal du 20 mai 2021

Suite à une mutation professionnelle de son époux, Peggy RODALLEC a démissionné du conseil municipal. Elle est remplacée par Gérard BARBE, 27ème sur la liste Bonchamp/Perspectives. Celui-ci a une longue expérience de conseiller municipal, il s’était présenté en position non-éligible en 2014 et en 2020, mais les deux fois, suite à des démissions, il intègre le conseil ! Bienvenue à lui. L’ordre du jour de ce conseil est assez administratif, et toutes les délibérations ont été validées à l’unanimité.

Personnel

Création d’un emploi d’assistant ressources humaines/comptabilité à temps complet. Il s’agit de Valérie Legodais pour un remplacement.

Création de 3 postes, d’une durée d’un an, d’agents de service dans le cadre du dispositif Parcours Emploi Compétences. Ce dispositif s’adresse «à toute personne sans emploi rencontrant des difficultés sociales et/ou professionnelles d’accès à l’emploi». Les contrats seront de 33h48, car c’est une moyenne sur l’année (besoin différent si période scolaire ou non)), l’aide de l’Etat plafonnée à 20 h/s va de 40 à 80 % selon le profil du salarié recruté.

Demande de subventions

Plusieurs subventions sont demandées (et attendues) :

  • au Conseil Départemental au titre du plan Mayenne Relance : 88 164 € qui serviront à la rénovation de l’éclairage public
  • à la Région Pays de Loire au titre du Contrat Régional de Bassin Versant : 204 000 € pour la réhabilitation du site de Galbé
  • à la Région Pays de Loire au titre du plan de relance investissement («transition énergétique») : 62 873 € pour la maison de la petite enfance.

Vente de terrain à Mayenne Habitat

C’est lesujet qui soulève le plus de débats. Les élus de la minorité regrettent tout d’abord que la convention avec Mayenne Habitat ne soit pas présentée en même temps, comme prévu, ce qui permettrait à chacun de mieux appréhender l’équilibre global de cette opération. Le Maire indique que les résultats des appels d’offre sont aujourd’hui plus difficiles à estimer, et que la convention n’est pas finalisée.

La commune vend à Mayenne Habitat une emprise foncière de 950 m2 pour construire un immeuble dont le rez de chaussée sera acheté par la commune afin de créer « une maison de la petite enfance », un équipement public attendu. Les deux premiers étages seront composées de logements sociaux, à destination notamment des seniors. Les appartements du dernier, avec des terrasses importantes, seront, peut être , proposés à la vente. Ce qui changerait la nature du projet, et dans tous les cas, il faudra établir une copropriété dont la commune sera membre, une situation inédite ici.

Comme «participation de la commune au projet», le Maire propose de déroger à l’estimation des domaines (120 € HT le m2), et de le vendre à 91 € ce qui assurera l’équilibre de l’opération.

Par ailleurs, le coût de la démolition des bâtiments actuels est à la charge de la commune, soit environ 70 000 €. Ce coût sera partiellement réduit par une aide de Laval-Agglo : 27 000 € dans le cadre des aides à la pierre.

L’engagement préalable de la commune à ce projet est donc non négligeable, et il nous semble que l’achat à venir de la «maison de la petite enfance» devra en tenir compte.

Compte Administratif

Vu le contexte sanitaire, l’année 2020 a été très particulière (dépenses et recettes d’activités en baisse, retard de travaux), impossible à analyser comme une année habituelle. L’excédent de clôture s’élève à près de 1,1 million d’€ !

La situation financière de la commune permet d’investir sans difficultés. A titre d’information, l’encours de la dette s’élève à 332 € par habitant ( 828 € pour la moyenne nationale des communes de même taille…).

Dès juillet, à partir de ce carrefour, l’entrée dans Laval aura une voie dédiée aux bus et aux vélos. Une bonne nouvelle.

Dans les questions diverses, à noter la création expérimentale d’une voie dédiée aux bus et aux cycles à Laval route du Mans, de l’Intermarché au Carrefour. Installation début juillet 2021. En commission agglo, Michel Perrier tout en saluant cette création bienvenue qui sera utile à de nombreux Bonchampois, avait regretté que cette voie dédiée ne soit pas étendue de l’Intermarché au rond-point Ménard, ce qui aurait amélioré nettement l’arrivée des bus à Bonchamp en période de pointe.

Prochain conseil : jeudi 1er juillet à 20h30

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.